L'exposition artistique et sensorielle

Et si l'on sortait de nos livres, de nos murs pour parler à tout un chacun de l'avenir de son territoire face au risque climatique ? Et si l'on s'essayait à l'art dit "écologique", inventant de nouveaux récits, de nouvelles formes pour aider à naviguer au coeur du complexe ? C'est le pari proposé aux 4e année promo 2002 du Campus des Transitions, auteurs de l'Exposition sensorielle multimédia sur le territoire cotentinois de la Baie des Veys : A fleur de flots. Découvrez les oeuvres ci-dessous.

Bertille.jpg

1. Mon calendrier de territoire
Bertille

Nos impératifs personnels et professionnels, la multiplicité de nos activités récréatives ou encore notre hypermobilité surabondent nos emplois du temps. De fait, nous ne pouvons échapper à l’impératif de planification de nos vies. En ce sens, j’ai choisi de créer un calendrier intégrant les différentes dimensions journalières. Ce calendrier pédagogique 2022 est à destination des habitants et visiteurs de la commune de Carentan-les-Marais. Il permet de penser au quotidien le territoire que l’on habite et d’y développer des pratiques durables. Le canva peut être transmis et adapté à chaque nouvelle année.

Bertille.jpg
Raphaelle.jpg
Raphaelle.jpg

2. Glanerie de plantes séchées
Raphaëlle

La Manche, et plus particulièrement la baie des Veys n’échappe malheureusement pas à la disparition accélérée d’un grand nombre d'espèces de végétaux. Afin de ne pas altérer davantage des espèces en danger, aucune plante protégée n’a été récoltée pour alimenter cet herbier. Cette glanerie de plantes revisitée vous invite à réfléchir sur la perte de biodiversité, et à vous interroger sur vos connaissances sur les plus simples espèces allant de la simple marguerite, au cerfeuil sauvage de la Baie des Veys. Chaque plante a été déposée sur un papier recyclé réalisé à partir de vieux brouillons, ou autres déchets cartons.

3. Carte poétique
Hiram

Le territoire de la baie des Veys, mais aussi de tout le département de la Manche est soumis au risque de submersion marine, mais est aussi traversé par de nombreux récits. Le débarquement, les digues, la lutte contre les marées. C'est pourquoi l'œuvre consiste en l'écriture d'un poème qui retrace ces histoires, directement sur le territoire de la Manche. Le poème est coupé, effacé, aux endroits ou l'eau devrait monter d'ici 2100

Carte sensible-Hiram.jpg
Malo.jpg
Malo.jpg

4. Carte sonore et visuelle
Malo

Il s’agit d’une carte sonore et visuelle qui donne à voir le littoral, et à entendre deux témoignages d’habitants du territoire, autour de la Baie des Veys, de la côte et de Carentan les marais. Face au risque de submersion des marais littoraux et d’érosion de la côte, ils nous transmettent des savoirs techniques sur des mécanismes de protection ainsi que leur perception du risque et de l’évolution du littoral. Les manières d’habiter un territoire et les modifications qu’il va subir à cause du changement climatique se comprennent par des explications rationnelles comme par la mise en récit des imaginaires locaux. C’est à ce double objectif de compréhension scientifique, visuelle, symbolique et auditive que répond mon installation. Elle représente la première étape de l’appropriation d’un lieu : penser le quotidien d’un territoire habité.

Louise.jpg

5. Sculpture en déchets plastiques
Louise

Ce projet vise à sensibiliser à la question des déchets plastiques qui polluent nos mers, océans et littoraux. La quantité de déchets nécessaire à cette réalisation est équivalente à un sac cabas bien rempli, et toute cette matière a été récolté en seulement quelques heures ! Imaginez la quantité de plastique qui se retrouve dans la nature chez année, et qui fini par empoissonner la faune et la flore de l'intérieur, sous forme de microplastiques invisibles, symbolisé par le côté "ouvert" du poisson.

Louise.jpg
Benoit.jpg

6. Des mots et de l'eau
Benoît

Les mots composant l'affiche sont des paroles brutes des habitants de Carentan-les-Marais. On peut y lire dans la partie "colorée" l'attachement qu'ils portent à leur écosystème. La couleur des mots a été calquée sur une photographie du marais prise sur place. Au contraire, les mots en couleur blanche sur fond bleu traduisent l'inquiétude de ces habitants par rapport à la montée des eaux. Ensemble ces mots forment la vague d'Hokusaï qui recouvre certaines paroles colorées. Cette opposition démontre que les habitudes de vie heureuse sont menacées. Mettre en valeur l'amour pour son écosystème rend également compte de la force mobilisatrice d'un tel sentiment, la vague ne parvenant par à tout recouvrir.Les mots composant l'affiche sont des paroles brutes des habitants de Carentan-les-Marais. On peut y lire dans la partie "colorée" l'attachement qu'ils portent à leur écosystème. La couleur des mots a été calquée sur une photographie du marais prise sur place. Au contraire, les mots en couleur blanche sur fond bleu traduisent l'inquiétude de ces habitants par rapport à la montée des eaux. Ensemble ces mots forment la vague d'Hokusaï qui recouvre certaines paroles colorées. Cette opposition démontre que les habitudes de vie heureuse sont menacées. Mettre en valeur l'amour pour son écosystème rend également compte de la force mobilisatrice d'un tel sentiment, la vague ne parvenant par à tout recouvrir.

7. Submersion sonore
Amandine

Cette œuvre est une méditation sensorielle. Laissez-vous guider par les sons de la Baie des Veys et plus particulièrement celui de la submersion. La volonté est de comprendre à travers des sons ce à quoi le territoire est exposé mais aussi entendre ce que l’avenir réserve à la Baie des Veys. Un épisode de submersion ne veut pas seulement désastre, d’autres futurs sont envisageables.

Amandine.jpg
Charlotte.jpg

8. Chanson "A Carentan"
Charlotte

C'est l'histoire d'un cultivateur, originaire de Carentan. Il a hérité sa ferme de ses grands-parents et compte bien la transmettre à ses enfants. A Carentan, la ville se transforme et s'agrandit. Mais une menace plane sur la baie et les habitants n'auront pas d'autre choix que de s'adapter.

Corentin.jpg

9. Rêvant dans la baie
Corentin

L'enregistrement est un texte lu, soutenu par des éléments sonores issus de la baie des Veys et par des accords joués à l'accordéon. Cette prose, mêlant termes scientifiques, images et symboles invite à rentrer dans le sommeil d'un salarié agricole de la baie, inquiet du changement climatique et des risque que court le territoire qu'il aime. La mer occupe une place prépondérante dans son cauchemar, elle l'envahit et le submerge jusqu'au réveil. Nous découvrons alors le jeune homme, quelques brides de son histoire et ses pensées, avant que le sommeil ne se ressaisisse de lui et nous le ravisse. C'est une invitation à se laisser guider par une voix, par un environnement sonore, pour une durée de quelques cinq minutes.

Corentin.jpg
Clémence.jpg

10. Une de journal prospective
Clémence

Les traditions sur le territoire manchois font la richesse de ce dernier. Le littoral manchois est un territoire soumis aux aléas climatiques tels que la montée des eaux, qui peut venir perturber ces traditions. L’histoire fictive de la famille Bessin montre pourtant un territoire et des acteurs plus forts que vulnérables, qui ont les ressources nécessaires pour s’adapter au changement.

11. Métier à tisser
Morgane

Il est facile de se sentir submergé·e par l'urgence et l'ampleur des crises écologiques. "Métiers à tisser" est une invitation à se rappeler ou à comprendre la solidité et la beauté des travaux collectifs. En brodant tour à tour une ligne sur le paysage maritime reproduit dans le cadre, le public dessine une œuvre à son image. L'idée est de faire penser au minutieux travail de plantations d'infrastructures vertes ou de cordons dunaires, solutions parfois contre-intuitives mais adaptées à la lutte contre la submersion des côtes. L'occasion de rappeler que si on ne changera pas le monde avec des petits pas, le revirement écologique, la transformation de son territoire, commencent par un engagement.

Morgane.jpg
Jeanne.jpg

12. Jeu de société
Jeanne

Visite de Carentan-les-marais, de la maison du parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin, de la baie des Veys, des plages du débarquements de la côte, observations des digues ; ce sont autant de lieux dans lesquels nous nous sommes rendu.es lors de notre excursion sur le terrain et dans lesquels nous avons pu appréhender les différents risques et vulnérabilités présents sur le territoire. Mais comment sensibiliser une population exposées aux impacts du dérèglement climatique, sans sombrer dans le catastrophisme ? L'idée d'une œuvre reprenant les codes d'un jeu de société a rapidement émergé. Outil ludique, cette oeuvre immersive permet à chacun et chacune de s'approprier les problématiques tout en conservant la distance propre au jeu.

13. Exposition photo
Thomas

Il s’agit ici de penser le quotidien du territoire que l’on habite et qui évolue sous l’effet du changement climatique. Pour exprimer cela, une exposition photo du territoire avec une mise en situation prospective en pensant l’évolution du territoire. Cette série de photo se place en début d’exposition car il s’agit de faire un état des lieux de la perception du territoire en imaginant une date prospective pour chaque photographie. L’œuvre a été faite en plusieurs étapes. Dans un premier temps, la prise des photographies lors d’une randonnée le long du canal de Carentan-les-Marais. Dans un second et dernier temps, le traitement des images et le travail de retouche et de mise en valeur des paysages par lesquels différents sentiments peuvent s’exprimer en fonction de la sensibilité de chacun.e.

Thomas.jpg